Les médicaments non listés bientôt vendus en ligne.

L'actualité s'accélère pour la vente en ligne des médicaments. Après l'avis défavorable de l'Autorité de la concurrence, le gouvernement se devait de revoir sa copie concernant l' Arreté dit "des bonnes pratiques".  Le ministère de la santé semble avoir décidé d'agir rapidement.

 

"Dans quelques jours, l'arrêté qui encadre la vente sur Internet des médicaments (délivrés sans ordonnance) va être publié", a annoncé la ministre de la santé, Marisol Touraine, sur BFMTV-RMC le 04 Juin 2013, sans donner plus de précisions quant à la date de cette publication.

 

La ministre a réaffirmé que "seuls des sites qui correspondent à des pharmacies physiques auront le droit de vendre des médicaments sur Internet, c'est-à-dire que vous devrez pouvoir aller dans la pharmacie récupérer vos médicaments ou avoir un conseil".

 

LUTTER CONTRE "LES CONTREFAÇONS ET LE TRAFIC"

 

De plus, "seuls les médicaments vendus sans ordonnance pourront être mis en ligne. Cela représente environ quatre mille médicaments", a poursuivi Mme Touraine, insistant sur le fait que les "médicaments vendus sur ordonnance ne pourront pas l'être ".

 

 

 

Il s'agit, selon la ministre, "d'éviter les contrefaçons et de lutter contre les trafics", mais aussi de "rassurer" les Français. "Nous voulons clairement rappeler que le médicament n'est pas un produit comme un autre. Ce n'est pas une marchandise qui peut circuler sans contrôle",

 

"Un médicament est fait pour soigner. Il peut avoir des effets secondaires, donc il est nécessaire qu'il y ait un conseil du médecin mais aussi du pharmacien", a-t-elle conclu.

Mentions légales    Conditions générales    Télémaintenance    Démo en ligne